AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 I'm only me when I'm with you w/joan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ben Blossom
avatar
butterflies : 119
since here : 28/01/2018

[GIVE ME A MEMORY]
contact book:
availability:
MessageSujet: I'm only me when I'm with you w/joan   Dim 4 Fév - 18:46


≈ ≈ ≈
{ This smoking mirror hide my past
You never judge, and he hold me up. }
crédit/ tumblrMarina Kaye.

Ben avait été chamboulé par le retour de Liv en ville. Il ne s’y attendait absolument pas et il n’avait pas été prêt à l’affronter. Sa première réaction à son retour à l’hôpital était de se renfermer, même durant les examens. Tout le monde savait que quelque chose n’allait pas, mais une seule infirmière eut le privilège de comprendre pourquoi. Nancy. Cette infirmière d’une quarantaine d’années qui ne le laissait jamais tranquille et qui le poussait toujours à se surpasser. Elle fut semblerait-il touchée par son désarroi face au retour de la femme qui l’a tant brisé. Elle lui conseilla alors de passer à autre chose cependant, c’était plus facile à dire qu’à faire. Ben était dans la salle d’attente à attendre un énième examen. Ben aurait aimé se dire qu’il était en colère, furieux cela aurait été plus facile que de ressentir de la peine, de la honte même. En effet, il se disait qu’il n’avait pas été assez sinon elle serait restée auprès de lui. Il n’avait pas la tête à une autre mauvaise nouvelle. Il n’avait pas remarqué la présence de Joan qui venait lui annoncer que sa « mission » était terminée et qu’ils ne se reverraient pas. Avant qu’elle ne se présente à elle, l’infirmière Nancy lui lança : « Aujourd’hui c’est un jour sans, allez-y doucement. » Il y avait des jours avec et des jours sans pour Ben. Il était compréhensible que ça soit ainsi entre son accident, le deuil de ses parents et le départ de sa fiancée il en avait assez bavé. « Il semblerait que son ex-fiancée soit revenue et que leur rencontre ne se soit pas très bien passée. » Rajouta-t-elle. Elle n’entrerait pas davantage dans les détails par respect pour Ben. Elle voulait cependant prévenir la jeune femme afin qu’elle y aille doucement avec lui. Soudain, Ben s’aperçut de la présence de Joan. Il était très étonné de sa venue. En effet, à voir la façon dont il s’était comporté la dernière fois il était surpris qu’elle revienne. Il aurait mérité qu’elle ne revienne pas le voir. Il avait dépassé les bornes et il l’avait blessé. Il le savait parce qu’elle était partie précipitamment, elle n’avait pas pu lui pardonner un énième mauvais comportement. « Joan .. » Lâcha-t-il. Il montrait sa surprise quant à sa visite. « Je ne pensais pas j’aurais de vos nouvelles. » Rajouta Ben. Il se montrait transparent, comme un sous-entendu qu’il était conscient de son mauvais comportement. Il ne faisait même pas attention au regard peinée de la jeune femme sur lui. Il ignorait qu’elle était au courant de cette récente visite qui l’avait chamboulé.

_________________

So long, sweet words don't have no use for you anymore. No one to say them to so what in the hell would I hold on to them for? And today's a special day, a celebration Cause I've finally come to accept this fact.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan Sindhea
avatar
butterflies : 320
since here : 27/01/2018

[GIVE ME A MEMORY]
contact book:
availability: (close) my promises/ ben / gus
MessageSujet: Re: I'm only me when I'm with you w/joan   Dim 4 Fév - 19:35


[ with @ben blossom ]

La demoiselle n'était pas au meilleur de sa forme. Son dernier diner avec ses meilleures amies ne c'était pas forcement bien passé et son supposé week-end détente avec son mari non plus. Joan n'était plus que l'ombre d'elle même ces temps-ci. Et la cause se résumait à trois lettres, Ben. Essayant par tout les moyens de se sortir cette homme de sa tête, et de son coeur, la demoiselle se concentrait sur cette pseudo future relation entre ses deux meilleurs amis. Depuis des années elle essaye de les caser et malgré le répit qu'elle leur avait laissé durant quelques mois, elle pensait que se concentrer sur eux lui ferait oublier ses sentiments naissants envers Ben. Mais non. Puis, elle avait décidé, ce week-end, de couper tout contact avec le monde extérieur pour se concentrer sur son propre couple. Un beau raté. Décidément, elle n'avait que lui en tête et continuer à travail avec n'allait rien arranger. Il fallait qu'elle coupe tout contact désormais. Sinon la situation allait s'empirer. Ne plus le voir serait un déchirement mais c'était surement mieux ainsi. Dès le lundi matin à l'heure où commençaient les visites, Joan avait décidée de se rendre à l'hôpital afin de mettre un terme à leur 'collaboration', qui n'en était plus une depuis quelques jours étant donné qu'il lui avait bien fait comprendre qu'il voulait espacer les visites. Soit. Ça aurait pu l'aider, mais au contraire, ça n'avait fait que empirer son mal. En y pensant, elle n'aurait jamais voulue croiser sa route. Peut-être que si il lui disait qu'il n'en avait rien à faire d'elle ça mettrait un point final sur toute cette merde, mais elle ne voulait pas l'entendre. Elle ne voulait pas lui dire. Au fond, elle ne voulait pas l'avouer à voix haute. Et même si rien ne s'était jamais passé entre eux, elle avait déjà l'impression de tromper son mari. Et rien que ça, elle en souffrait aussi. Une fois arrivée à l'hôpital, la boule au ventre, elle se rendit directement à l'étage où était la chambre de Ben, sans passer par la case boulangerie au ré-de-chaussée afin de lui prendre une viennoiserie. Elle respira un bon coup et avant d'entrer, l'infirmière la stoppa pour lui annoncer que Ben n'était visiblement pas en forme. Sa fiancé était de retour. Son coeur s'emballa directement. Elle ravala difficilement sa salive. D'un côté, elle espérait plus que tout qu'ils décident de se remettre ensemble. Ça lui crèverait le coeur, mais ça l'aiderait plus facilement sans doute à passer à autre chose. Une mine inquiète se dessina sur le visage de la brune, puis elle chuchota à l'infirmière, la voix tremblante - Merci de m'avoir prévenue. - Apparemment les retrouvailles ne s'étaient pas bien déroulées. Le contraire l'aurait étonnée étant donné qu'elle sait que Ben a très mal vécu leur séparation et elle peut le comprendre. Elle entra doucement dans la chambre et se dirigea vers lui d'un pas lent, presque muet. Il avait l'air bien étonné de la voir ici. Elle haussa les épaules, la mine presque décomposée, mais un peu souriante étant donné qu'elle ne pouvait pas cacher d'être heureuse de la voir - Tu plaisantes... - tout en déposant son sac sur la tablette, elle prend place sur une chaise qu'elle plaça près de lui. Tout en se raclant la gorge, elle posa sa main sur la sienne et baissa légèrement la tête - L'infirmière m'a dit que tu avais vu Liv... Je suis désolée. - Effectivement, cela tuait de savoir qu'elle avait le culot de se repointer pour lui faire du mal à nouveau, mais peut-être que tout se terminerait bien finalement. Mais Joan était aussi venue dans le but précis de mettre un terme à leur 'mission' et pour elle, à ses sentiments. Malgré que cette dernière tâche soit plus compliquée à appliquer. Mais ça, c'était son problème. Elle sortit sa main et lui dit - Je ne vais pas rester très longtemps. A la base, je venais pour te dire qu'on en avait bientôt terminé tout les deux. Il ne me reste que quelques questions, mais si tu le permets, on pourra le faire par téléphone ou messages. Je ne veux pas t'embêter avec ça aujourd'hui. - Dernière fois... peut-être derniers échanges. Rien que d'y penser, sa boule au ventre ne faisait que s'accentuer. Se retenant de lâcher ne serait-ce qu'une seule larme, elle serra sa main pour lui montrer qu'elle était là, mais au fond c'était surtout pour avoir un dernier contact avec lui. - Mais, si tu as besoin de quoi que ce soit un jour... je serais là. Toujours... - Ce n'était pas vraiment ce qu'elle avait de prévu à la base, mais elle n'avait pas pu s'en empêcher. Pour se rattraper, elle esquisse un sourire et sans vraiment s'en rendre compte, la première larme tant redoutée perla sur sa joue... - Merci pour tout en tout cas. J'espère vraiment que tout se passera bien pour toi. - dit-elle tout en serrant sa main plus fort, de plus en plus fort. Puis, du bout du doigt elle l'essuya tout en reniflant. Ce n'était vraiment pas le moment de craquer Joan. Toi et ta faiblesse.

_________________


love is like the wind, you can't see it but you can feel it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben Blossom
avatar
butterflies : 119
since here : 28/01/2018

[GIVE ME A MEMORY]
contact book:
availability:
MessageSujet: Re: I'm only me when I'm with you w/joan   Lun 5 Fév - 19:27


≈ ≈ ≈
{ This smoking mirror hide my past
You never judge, and he hold me up. }
crédit/ tumblrMarina Kaye.

Ben n’était pas en colère contre l’infirmière qui avait révélé à Joan qu’il avait revu Liv. Il savait qu’elle avait voulu bien faire, le préserver. D’une certaine façon, elle se comportait comme une mère et c’était réconfortable. Maintenant il allait devoir faire face à Joan ce qui n’était pas évident. Elle était clairement désolée pour lui, elle avait de la peine pour lui et ce n’était pas quelque chose qu’il supportait bien. Il avait vu tellement de personnes désolées pour lui qu’il avait dû mal à l’accepter. Il n’avait plus envie qu’on le prenne en pitié. Cependant, il savait que ça partait d’un bon sentiment et pour cause elle savait combien il avait aimé Liv et combien il avait souffert. « Ne sois pas désolée, il fallait bien que ça arrive. Je ne pouvais pas l’éviter pour toujours. » Lui répondit Ben. Il essayait d’être fort, de ne rien montrer, mais il souffrait parce que les choses ne s’étaient pas bien passées. Il avait appris certaines choses qui l’avaient profondément déstabilisés. « J’aurais seulement aimé ne rien savoir. » Rajouta-t-il. En effet, ce qu’il n’avait dit à personne c’est que Liv avait maladroitement tenté de se justifier et qu’elle avait révélé un secret douloureux qui ébranlait totalement Ben. Liv était enceinte avant son accident et elle avait perdu leur bébé, elle n’avait même pas eu le temps de lui en parler. Par-dessus tout ceci elle avait été renvoyé de son travail ce qui l’avait poussé à fuir sa vie, ses soucis et surtout Ben. Elle n’avait pas su gérer la situation. Ben se retrouvait avec ces informations sans savoir quoi en faire. Dans un sens, il pouvait comprendre sa position, mais il était en colère. En colère qu’elle lui ait caché sa fausse couche, son licenciement. Elle ne lui avait même pas donné la chance de réagir lors de cette situation et elle s’était éloignée. Cependant, Ben ne voulait pas vraiment en parler ou y penser. D’ailleurs, Joan le sortit de ses pensées en lui révélant qu’elle avait fini sa mission et qu’elle ne reviendrait plus à l’hôpital. Pire la jeune femme ne pensait pas finir en face à face, mais au téléphone. Ben ne pu s’empêcher de penser à leur dernière conversation. Il n’avait pas été facile et forcément il se sentait coupable. Il avait sûrement eu un rôle à joué dans sa fuite en avant. « J’espère que tu n’arrêtes pas à cause de mon comportement ces derniers temps.. » Lâcha le beau blond avant de baisser les yeux trop honteux pour la regarder. Il avait eu ce qu’il voulait entre guillemet puisqu’elle s’éloignait de lui pour de bon. Il aurait dû être soulagé, mais il ne l’était absolument pas. Il se sentait seul alors qu’elle n’était pas partie. Elle lui disait adieu il pouvait le voir, le sentir. Elle voulait s’en aller, mais il n’en avait aucune envie. Il n’avait pas envie d’être seul à nouveau. « Je n’ai pas vraiment envie que tu partes, j’ai .. » Commença par lui dire Ben avant de s’arrêter. Il ne savait pas vraiment quoi dire, comment exprimer ce qu’il ressentait. Il ne savait pas ce qu’il ressentait d’ailleurs. Il était perdu entre les récents évènements et la présence de Joan.

_________________

So long, sweet words don't have no use for you anymore. No one to say them to so what in the hell would I hold on to them for? And today's a special day, a celebration Cause I've finally come to accept this fact.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan Sindhea
avatar
butterflies : 320
since here : 27/01/2018

[GIVE ME A MEMORY]
contact book:
availability: (close) my promises/ ben / gus
MessageSujet: Re: I'm only me when I'm with you w/joan   Lun 5 Fév - 22:04


[ with @ben blossom ]

Ben n'était apparemment pas décidé de lui laisser la tâche facile. Alors qu'elle s'apprêtait à lui dire aurevoir et à commencer à couper le contact tout doucement, ce dernier voulu s'assurer que ce n'était pas à cause de son comportement qu'elle voulait tout arrêter. Elle essaya de prendre un air assuré, mais il n'en était pas vraiment un au fond - Non, pas du tout. Mon patron me presse un peu. C'est vrai que nous avons plus dégusté de glaces qu'autre chose, donc je préfère accélérer avant de me faire virer tu vois. - C'était vrai. Ils avaient passés plus de temps à bavarder et manger plutôt que de bosser et certaines des confessions de Ben, elle ne les avaient pas mises sur papiers, alors qu'elle aurait du le faire. Elle avait préféré en garder rien que pour elle. Surtout par respect pour lui. Il avait l'air un peu honteux de la manière dont leur dernier échange s'était déroulé. Mais en cherchant son regard, elle lui sourit tendrement, comme elle savait le faire avec n'importe qui pour le rassurer. Pas besoin de mot. Juste un petit sourire pour dire que tout allait bien. Puis, elle ravala sa salive. Il valait mieux partir. Elle prit ses affaires lentement, mais au moment de quitter sa chaise, Ben lui avoua qu'il avait besoin qu'elle reste. Peut-être qu'aujourd'hui, il avait besoin de sa confidente attitrée. Néanmoins, l'entendre parler de sa rencontre avec Liv, elle n'était plus vraiment en mesure de le faire. Plus maintenant. Plus comme avant. Mais l'abandonner, maintenant, alors qu'il souffrait, elle n'était pas en mesure de le faire non plus. Elle dévia son regard vers la fenêtre... - Quel temps pourri. - En gros, elle ne voulait pas non plus s'aventurer dehors pour l'entendre lui raconter ses mésaventures. Quoi faire... lui dire non tout simplement, lui dire qu'elle ne pouvait plus parce que... parce qu'elle ne pouvait pas l'entendre parler de la femme qu'il aime... Non Joan en était incapable. Soupirant longuement, elle prit son courage à deux mains - Ecoutes Ben, je peux p... - enfin, elle pensait l'avoir le courage, mais que neni. Son regard s'adouci d'un coup. C'était foutu. Elle ne pouvait pas l'abandonner. Tout en posant sa main sur celle de Ben, elle lui dit finalement - ... tu veux en parler ? - si il avait besoin de sa confidente, elle serait là. Comme elle lui avait dit, toujours.

_________________


love is like the wind, you can't see it but you can feel it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben Blossom
avatar
butterflies : 119
since here : 28/01/2018

[GIVE ME A MEMORY]
contact book:
availability:
MessageSujet: Re: I'm only me when I'm with you w/joan   Mer 7 Fév - 18:42


≈ ≈ ≈
{ This smoking mirror hide my past
You never judge, and he hold me up. }
crédit/ tumblrMarina Kaye.

Ben se doutait bien qu’elle ne mentait pas, mais également qu’elle ne disait pas toute la vérité. Elle n’avait pas envie d’entrer dans un conflit ou autre chose sur la dernière fois. Joan était tellement douce, compréhensive qu’elle mettait toujours de l’eau dans son vin. Ben se sentait vraiment comme un crétin pour s’être comporté ainsi. Alors que Ben pensait qu’elle allait s’en aller, la jeune femme fit un pas de plus vers lui. Elle restait à ses côtés encore quelques instants. Joan ne pouvait pas le quitter aussi facilement. Il le savait et cela le soulageait parce qu’il n’était pas encore prêt à la laisser s’en aller. Lorsque la jeune femme lui demanda s’il voulait en parler, sa première réaction aurait été de lui dire que non, de se renfermer, mais il savait que s’il gardait ses émotions pour lui il risquait de retomber dans un cercle vicieux. Il avait besoin de partager cela avec quelqu’un. Il savait qu’elle ne reviendrait sûrement jamais le voir alors il pourrait le lui dire. « Elle était enceinte.. » Lâcha Ben. C’était la première fois qu’il en parlait à qui que ce soit depuis qu’elle lui avait confié. Il parlait au passé afin que la jeune femme comprenne que bien sûr le bébé n’était plus d’actualité. « Elle me l’a avoué. Elle ne l’a appris que lorsqu’elle a fait une fausse couche et .. » Il ne savait pas vraiment quoi dire. Ben était ému, mais il ne voulait pas le montrer. Il avait toujours voulu fonder une famille, il pensait le voir avec Liv et même si cela n’avait pas bien tourné il se sentait blessé, trahi qu’elle n’ait pas eu le courage de lui dire ça sur le coup, qu’elle soit partie comme une voleuse et qu’elle utilise cela aujourd’hui pour justifier sa fuite. « Il n’y a pas que ça bien sûr, mais ça parmi d’autres choses l’ont conduites à partir. C’était trop, c’est ce qu’elle m’a dit. » Rajouta Ben, avant de baisser les yeux. Il se sentait rabaissé par les révélations de Liv parce qu’elle n’avait pas eu assez confiance en lui pour se confier à lui. Elle le sentait tellement faible à l’époque qu’elle n’avait pas penser à compter sur lui. Elle avait préféré s’enfuir en espérant que tout irait mieux.

_________________

So long, sweet words don't have no use for you anymore. No one to say them to so what in the hell would I hold on to them for? And today's a special day, a celebration Cause I've finally come to accept this fact.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I'm only me when I'm with you w/joan   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm only me when I'm with you w/joan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Régionales Aquitaine
» Osso Bucco italien de Jehanne Benoit
» Capitaine Flam
» Barcelone et ses environs (27 avril-4 mai)
» impots locaux j'ai besoin de réponses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: STARS HOLLOW :: hartford-