AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 there is no life without him, the man is gone.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bloom Speck
avatar
butterflies : 73
since here : 28/01/2018

[GIVE ME A MEMORY]
contact book:
availability: 1/3
MessageSujet: there is no life without him, the man is gone.    Dim 28 Jan - 14:30



bloom speck
there is no life without him, the man is gone.
©️️tumblr.

surnom(s) - Bloom, c'est déjà assez court, c'est déjà très facile, ça s’effleure du bout des lèvres tel un soupir de plaisir. Les plus téméraires se risqueront à l'appeler Bloomy, et pourquoi se fatiguer avec un 'y' déconcertant quand l'affection peut se montrer autrement ?  signe astrologique - Lionne. date & lieu de naissance - C'est dingue, mais c'est bien les rues fleuries de Stars Hollow qui ont accueilli son enfance, même si le tricycle elle était autorisé à en faire que dans l'enceinte de sa cage dorée. C'est la chaleur de l'été qui à colorée ses cheveux de feu. On se souvient encore de cette chaleur insoutenable qui s'est naturellement déposé sur le doux sourire de gamine et imposé sur celui plus assuré de la femme qu'elle est aujourd'hui.  origines & nationalité - L'Amérique fière, celle trop fermée d'esprit pour admettre que son pays s'est construit sur les multiples nationalités. L'Amérique qui laisse flotter son drapeau dans le jardin et pieusement formule des prières à l'oncle Sam. L'Amérique avare et égoïste, celle qui se gargarise de pièces d'or et méprise les petits gens. Celle qui tombe de haut à la moindre tempête fiscale, l'Amérique de Trump. Mais elle s'imagine des airs d'Europe, une travattia italienne dans ses reflets roux, l'accent gutturale d'une corne muse dans ses rires d'enfants. Elle s'imagine gitane, tzigane, juive, citoyenne du monde.   job - L'art et la culture dans la peau, encrées dans son épiderme, elle se dirige naturellement vers des études d'histoire de l'art. La curiosité au bout des lèvres, les rêves pleins de voyages. Le multi-culturisme nourri ses idéaux, ses envies. Mais façonnée par une mère absente et superficielle, elle se spécialise dans les bijoux Art Deco, dans l’espoir d'y trouver un consentement même inaudible. En vain. Modelée par les attentes colossales de parents absents, désintéressés, ou criminel. La voilà croqueuse de diamant, façon de parler.   statut civil Elle s’était imaginée prendre le chemin inverse de la baronne Speck, pas de mariage, peut être pas d’enfant du moins pas tant qu’ils n’était pas pleinement désirés. Et aujourd’hui là voilà à feuilleté à la pause dej’ des magasines de mariage. La voilà à hésiter entre le blanc et l’ivoire pour sa robe de marié. Elle si indépendante, la rebelle malgré elle. Celle qui ne rentre pas dans le moule, se laisse pousser dans le schéma classique de la bonne fille de famille. Et pourtant, c’était évident. Ce le fut, quand elle le rencontra. Y a des choses qu’on ne choisit pas tellement, elles se font naturellement. La voilà donc fiancée, aimée. L’est elle pleinement ? Comme elle le mériterait réellement ? Les doutes s’installent, les doutes s’insinuent comme une maladie incurable, ça te bouffe l’intérieur de la joue, inonde tes yeux d’inquiétudes. Officieusement fiancée malmenée.   caractéristiques physiques  Rousse à la peau diaphane, elle sort du lot. Mouchetée de tâches de rousseurs, sa peau laiteuse en envoûte plus d’un. Il ne manque plus que son fameux sourire qui vous soulève le cœur, celui qui donne du bonheur. Bien entendu qu’elle est belle. Bien que trop maigre pour les yeux critiques de sa mère. Pire encore les quelques tatouages discrets qui ornent sa peau lui ont valut une interdiction de séjour dans le manoir Speck pendant des mois. Grande, élancée, féminine et divinement masculine à la fois. Bloom, n’est qu’un soupir de désir, n’est qu’un baiser envolé qui se pose délicatement sur le coin des lèvres pour qu’elles s’étirent en un sourire conquis. Exquise.     traits de caractère  Incroyablement indépendante, elle a avec les année sut développer un caractère bien définit. Elle a ses opinions bien à elle, teintées d’une pointe de féminisme moderne. Et pourtant elle n’est que paradoxe, elle ferait tout pour obtenir l’attention de sa mère, puisque son père lui est hors d’atteinte dans une structure pénitentiaire. Chaque enfant souhaite au fond de lui être la fierté de ses parents, pour certains c’est d’une simplicité enfantine puisque leurs parents sont fières d’un rien, d’un gribouillage sur le frigo à une note médiocre. La mère de Bloom n’a fait que l’ignorer jusqu’à ce qu’elle soit en âge de porter des soutiens-gorges et là elle est devenue le centre de toutes les critiques maternelles, ce qui a fissuré définitivement sa confiance en elle. Loin de sa mère elle est forte et indépendante, elle est femme. Près de la Speck, elle est toute petite, une enfant contente qu’enfin sa mère oublie ses quelques défauts pour se concentrer sur le meilleurs. Enfin tant qu’elle ne vient pas avec une chemise froissée à une dîner de famille. Forte et sensible à la fois, Bloom est un paradoxe.  outfits favoris Elle ne va pas dans l’extravagance, sa panoplie favorite est un jean assez usé pour que le confort soit optimale et un tee-shirt un peu large. De temps en temps elle allie une chemise toute simple à la tenue et ose les converses colorées. A 27 ans, elle a toujours un look d’enfant. Oh elle sait être plus féminine quand l’occasion s’y prête, elle a quelques robes qui lui donnent une allure fatale. Et quand il s’agit de plaire à sa mère elle a deux trois tenues classiques qui font l’affaire. Mais en réalité, elle se sent mieux dans le confort que dans le guindé. C’est plus elle et ses tatouages discrets, elle et ses piercings d’oreilles. Ce qui n’enlève rien à son côté femme, bien au contraire.  objet fétiche Ce porte-clé stupide qu’elle trimbale toujours avec elle, chaque déménagement, chaque changement de clés, l’ornement idéale reste ce porte-clé à l’effigie de Droopie. Unique, éternel, cadeau désintéressé par un père qui s’est certainement sentie coupable trente secondes après une visite éclaire chez une maîtresse. Bloom s’imagine qu’il l’a certainement acheté à une station service sur le chemin du retour. C’est bête parce que c’est à la fois le symbole de sa solitude d’enfant et celui d’un amour peut être partagé finalement ?  péchés mignons - Elle se nourrit comme une affamée du moindre compliment plus ou moins sincère de sa mère. « Oh joli gilet, même si cette couleur ne va pas avec tes cheveux. » Elle ne retient que le « joli gilet ». Depuis qu’elle est de retour à Stars Hollow, c’est ce qu’elle recherche à chaque déjeuné, café, dîné avec sa mère. Sa gourmandise, le compliment à la Speck. film/tv show préféré - Wild. Les grands espaces, les challenges personnels, une femme perdue à la recherche de réponses.saison préférée - L’été, peut être parce que c’est sa saison de naissance, malgré la fragilité de sa peau de rousse, elle adore sentir le soleil sur sa peau. Les rayons lui lécher les yeux avec douceur. Porter des shorts, faire des pic-nique sur le plage. Et ce rire qui semble plus chaud, plus vivant quand il est mit en valeur par un rayon de soleil doré. à Stars Hollow depuis - De retour depuis 6 mois, mais c’est cette ville qui l’a vu naître et grandir. C’est cependant en partant étudier à Washington qu’elle s’est épanouie en tant que Bloom Speck et pas la fille de l’évadé fiscale.  



seasons may change, but some things never will.  
[endroit favori] Près de la mer, peut importe où. La mer, le vent, le sel. Mieux, le sable qui s’insinue entre ses doigts de pieds. A toutes saison, c’est son bol d’air. Celui qui lui permet de se centrer sur ses idées, de faire le vide. Avec cette playlist idéale, le son des vagues qui percutent les rochers. [souhait pour le futur]  Un mariage heureux, un chien peut être ? Une complicité retrouvé, l’approbation de sa mère. Que ce regard que Patch lui porte redevienne celui qu’elle a connut. Peut être que se retrouver à Stars Hollow était pas une bonne idée ? Un retour à Washington alors ? L’amour. Oui, l’amour, elle ne pensait pas y avoir droit ou du moins elle se pensait moins sensible, plus mature que d’autre pour ne pas tomber dans ses filets. Mais l’amour est bien là aujourd’hui, et tout ce qu’elle souhaite pour le futur, c’est de ne surtout pas le perdre.[qu'est ce qui vous retient à stars hollow] Patch, elle l’a déraciné, il a monté sa société. Mais est-il heureux ? Sa mère, dont elle pense pouvoir se rapprocher. Ce projet de mariage, qui semble n’aller qu’avec le cadre rassurant de Stars Hollow, cette familiarité qui la motive à faire de cette union un bonheur partagé, par la famille, les amis, …    [la personne la plus importante pour vous] Patch bien sûr. Mais devrait-il prendre autant de place dans son coeur ?



and there was the sea between us again  
(histoire/tics & manies)
Ce professeur n’était pas bon. Pas doué pour réveiller l’amour des mathématiques à ses élèves. Plutôt doué cependant pour les faire somnoler avec dévotion. Peut être aurait-il dut se lancer dans la production de somnifères ? Ou mieux encore d’une nouvelle collection de matelas à l’ergonomie idéale à un endormissement immédiat ? Bref, l’explication d’une équation à trois inconnues n’aida pas Bloom à se rendre compte qu’on essayait d’attirer son attention depuis quelques secondes déjà. « Mlle Speck, dormez vous ? » La bave qui s’installe entre son crayon de bois posé bien tranquillement sur la pulpe de ses lèvres, est un indice plutôt cuisant de son état de somnolence avancé. « N-non. » Mensonge. Ses pupilles s’animent et d’un geste de la tête elle refait glisser ses lunettes à la monture épaisse sur le bout de son nez. Miss Selfridge, la surveillante se trouvait dans l’encadrement de la porte un air grave sur le visage. Comme toujours quand elle avait une nouvelle stressante à annoncer elle triturait avec fermeté les coins de ses dossiers en attentes, qu’elle ne cessait de trimbaler avec elle. « Mlle Speck, venez avec moi s’il vous plaît. C’est la fin de la journée pour vous, réjouissez-vous. » Parce que dans quelques minutes elle n’aurait certainement plus de quoi se réjouir. « O-Ok. » Elle n’allait certainement pas objecter à l’idée d’être sauvé in-extrémiste du sommeil éternel face à ce cours des plus mortel. Satisfaite et à mille lieux de se douter de son sort, elle lance un clin d’œil à Tams, sa bonne copine blonde à la popularité indiscutable. A quinze ans ça te semble être la victoire de la semaine. Et pourtant. Le sac à dos sur l’épaule, elle se déplace jusqu’à la Miss Angoissée , l’air serein sur le visage. Quelques pas dans le silence jusqu’au bureau de la surveillante où elle retrouve avec stupeur le visage familier de sa nourrice, qu’elle considérait plus comme sa mère que sa génitrice elle-même. Une nourrice à quinze ans ? Oui, encore. Du moins c’était également la gouvernante, elle avait tout un tas de casquettes et principalement celle de réconforter la mini Speck en cas d’ignorance suprême de la part de ses géniteurs. C’est à dire à peut près tous les deux jours.  « Clarence, qu’est-ce qu’il y a ? » Demande la gamine, le tremblement de l’insécurité dans la voix. Oh, Clarence avait beau se taire, Bloom n’allait pas pouvoir y échapper bien longtemps. Puisque la nouvelle fit le tour de l’école en quelques minutes, Monsieur Speck venait d’être arrêté, on parlait de blanchiment d’argent et de détournement de fric, peut être même de paradis fiscale. Et boom, papa n’était plus là, papa ne rentrerait plus à la maison. Elle aurait put ressentir un manque, mais ce manque était déjà là, depuis sa naissance plus qu’atypique.




Bloom, un souffle un soupir. Bloom, ennuie au-delà de son physique, des parents absents aux attentes colossales. Seul enfant, celui que la Speck n’a pas porté, à défaut d’avoir un utérus idéal à la conception. Une enfant qu’elle n’a pas aimé, pas allaité, une enfant qu’elle a finit par oublier. Lui, le Speck, tout ce qu’il voulait c’est foutre un môme dans les bras de sa femme, histoire de la détourner de ses soupçons de tromperie. Il n’avait pas que la queue du diable, les cornes aussi. Magnat des affaires, accro à l’argent et l’opulence, gavé de richesses et de maîtresse, il perdit tout lors d’un procès. Blanchiment d’argent qu’ils disaient. La Speck c’était faite à ce train de vie, les rivières de diamants, les souliers à la semelle rouge, mais plus encore c’est l’éventualité de renvoyer la nounou qui l’effrayait le plus. Parce qu’elle allait devoir s’occuper de cette « petite chose » au crin fauve. Ce qui n’arriva pas, facile quand on enchaîne les conquête friqués. « Bloom, on va te chercher un nouveau papa, espérons que celui-ci ait un yacht, je rêve des Baléares. »




Se méfier de l’agent immobilier qu’ils disaient. C’est des beaux parleurs, ils seraient prêt à tout pour vendre, louer, pour le profit et l’argent empoché. Tombez amoureux de l’agent immobilier ? Non ce n’était pas dans le contrat. Le contrat stipulait la location d’un deux-pièce charmant à deux pas de l’université. Le contrat stipulait, adieux les colocs abusifs, adieux les emmerdes. Bloom, elle avait pas signé pour tomber amoureuse, pour les flirts, les dîners, les cadeaux et les corps entremêlés. Elle avait signé pour le calme, tout à fait adapté à ses travaux de fins d’études et la publication qui allait s’en suivre. Non. Et pourtant, c’est la fièvre et la passion. Inédit ce sentiment qui s’agrippe jusqu’aux tripes. L’amour qu’ils disent ? Étrange ce sentiment d’appartenance, quand on est une femme prônant son indépendance.  Les mots « Je t’aime » se sont imposés d’eux même, à ses lèvres divinement pulpeuse. Murmuré au creux de la nuque et inspiré par la fièvre d’un ébat passionné. La sueur perlant jusqu’à sa nuque électrisant son échine, firent de ce moment un souvenir inoubliable. Inaltérable ? Peut être pas ? Est-ce que le souvenir de ce moment intime sera toujours le même ? Quand elle apprendra que Patch s’unit avec fièvre à la brune qui fut un temps arriva à noircir d’un bleu la joue impétueuse d’une ado téméraire ? L’éclat du diamant qui orne ses mains fines saura se ternir face à l’imagination d’un râle prononcé à l’unisson, d’un nom qu’il scande et scande sur le rythme de ses coups de reins. Un nom, qui n’est pas le sien. Trahison ? Déception ? Victimisation ? Elle ne sait pas encore ce qui l’attend et ferait mieux de chérir tant qu’elle le peut encore, les souvenir de ces deux corps en osmose parfaite, en amour partagé. Avant qu’ils ne se transforment en une passion gâchée, trompée, malmenée.  



pseudo, prénom  mrs simth, please . âge, pays france. comment as-tu connu le forum?   bazzart. avis sur le forum       c'est frais.  avatar   bella thorne. votre coup de coeur du moment   la pièce de kerry james, à vif. je conseille.   dédicace & autre  merci de me lire  


Dernière édition par Bloom Speck le Lun 29 Jan - 16:48, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jamie Rizzo
avatar
butterflies : 530
since here : 07/02/2017

[GIVE ME A MEMORY]
contact book:
availability: (4/5) ▪ alba, alec, oliver - riley.
MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    Dim 28 Jan - 14:35

Bella.
J'aime ce que je lis.
Bienvenue parmi nous et courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onetravelsfar.forumactif.com
Lohan Jenner
avatar
butterflies : 41
since here : 27/01/2018

[GIVE ME A MEMORY]
contact book:
availability:
MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    Dim 28 Jan - 14:42

BELLA
j'pense qu'il nous faut un lien
bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jordanie Delavega
avatar
butterflies : 71
since here : 27/01/2018

[GIVE ME A MEMORY]
contact book:
availability: (1/4) ez,
MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    Dim 28 Jan - 14:46

ce que t'es belle toi !
bienvenu ici, garde moi un lien au chaud

_________________

((What is coming is better than what is gone)) - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    Dim 28 Jan - 15:07

excellent choix de pré-lien. (c'est grave si je shippe bloom et laya lowkey ? )
bienvenuuuueee. I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Riley Dawson
avatar
butterflies : 154
since here : 27/01/2018

[GIVE ME A MEMORY]
contact book:
availability: open (1/3) - ez, tc
MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    Dim 28 Jan - 15:18

Salome Frost a écrit:
(c'est grave si je shippe bloom et laya lowkey ? ):
je suis d'accord
bienvenue parmi nous, très bon choix de pré-lien, hâte de voir ce que ça va donner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laya Fairchild
avatar
butterflies : 262
since here : 27/01/2018

[GIVE ME A MEMORY]
contact book:
availability: mila, bethany, patch, ez, bloom.
MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    Dim 28 Jan - 15:21

Riley Stirling a écrit:
Salome Frost a écrit:
(c'est grave si je shippe bloom et laya lowkey ? ):
je suis d'accord
bienvenue parmi nous, très bon choix de pré-lien, hâte de voir ce que ça va donner    

mdr, elles pourraient ouais, ça serait un bon cliffhanger.
bienvenue btw, hâte de lire ta fiche.

_________________
(she carries the ashes of angels in her mouth. she tries to speak but hell comes rushing out.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    Dim 28 Jan - 15:23

excellent choix
bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Bloom Speck
avatar
butterflies : 73
since here : 28/01/2018

[GIVE ME A MEMORY]
contact book:
availability: 1/3
MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    Dim 28 Jan - 15:24

Allez, on largue @Patch Johnson et on vie d'amour et d'eau fraîche
Merci les gens vous êtes tops, pour les liens c'est ok on se trouvera ça.

_________________

“'Cause I'm a beautiful wreck A colorful mess, but I'm funny Oh, I'm a heartbreak vet With a stone-cold neck, yeah, I'm charming

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patch Johnson
avatar
butterflies : 22
since here : 28/01/2018

MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    Dim 28 Jan - 15:34

@Laya Fairchild a écrit:
Riley Stirling a écrit:
Salome Frost a écrit:
(c'est grave si je shippe bloom et laya lowkey ? ):
je suis d'accord
bienvenue parmi nous, très bon choix de pré-lien, hâte de voir ce que ça va donner    

mdr, elles pourraient ouais, ça serait un bon cliffhanger.
bienvenue btw, hâte de lire ta fiche.


tant que Patch peut rgarder, je dis pas non
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    Dim 28 Jan - 15:53

Bienvenue par ici
Revenir en haut Aller en bas
Bloom Speck
avatar
butterflies : 73
since here : 28/01/2018

[GIVE ME A MEMORY]
contact book:
availability: 1/3
MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    Dim 28 Jan - 16:07

Merci pour ct'accueil les bg.
@Laya Fairchild , regarde moi lui, l'opportuniste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan Sindhea
avatar
butterflies : 320
since here : 27/01/2018

[GIVE ME A MEMORY]
contact book:
availability: (close) my promises/ ben / gus
MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    Dim 28 Jan - 17:53

Bienvenue parmi nous I love you

_________________


love is like the wind, you can't see it but you can feel it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adriano Rizzo
 ♡ all that's left to do is run
avatar
butterflies : 107
since here : 27/01/2018

[GIVE ME A MEMORY]
contact book:
availability: ♡♡ {français/anglais}
MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    Dim 28 Jan - 18:09

J'adore le pseudo. cat
Bienvenue parmi nous. I love you I love you

_________________
◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mila Blossom
avatar
butterflies : 209
since here : 27/01/2018

[GIVE ME A MEMORY]
contact book:
availability: 0/5 full.
MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    Dim 28 Jan - 20:00

Bienvenue .

_________________
present
past
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alba Rizzo
to enjoy being natural.
avatar
butterflies : 498
since here : 07/02/2017

[GIVE ME A MEMORY]
contact book:
availability: (1/3) jamie | anglais, français
MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    Dim 28 Jan - 20:25

la fameuse bloom
hâte tellement de vous lire trio de malade
bienvenue

_________________
“I managed to find Uno and Checkers, and Battleship and most of the pieces of Candyland. Which I figure, we can mix together to create a fabulous new game, Candyship Battleland. War never tasted so good!”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben Blossom
avatar
butterflies : 119
since here : 28/01/2018

[GIVE ME A MEMORY]
contact book:
availability:
MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    Dim 28 Jan - 21:21

Bienvenue parmi nous I love you

_________________

So long, sweet words don't have no use for you anymore. No one to say them to so what in the hell would I hold on to them for? And today's a special day, a celebration Cause I've finally come to accept this fact.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    Dim 28 Jan - 23:51

Bienvenue sur le forum :)
Revenir en haut Aller en bas
Milo Dawson
avatar
butterflies : 170
since here : 28/01/2018

[GIVE ME A MEMORY]
contact book:
availability: free.
MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    Lun 29 Jan - 12:10

bienvenue à la maison, amuse-toi bien

_________________


right now, i need a miracle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloom Speck
avatar
butterflies : 73
since here : 28/01/2018

[GIVE ME A MEMORY]
contact book:
availability: 1/3
MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    Lun 29 Jan - 16:52

Merci les amours, hâte de rp sur ce forum hyper accueillant I love you I love you

_________________

“'Cause I'm a beautiful wreck A colorful mess, but I'm funny Oh, I'm a heartbreak vet With a stone-cold neck, yeah, I'm charming

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laya Fairchild
avatar
butterflies : 262
since here : 27/01/2018

[GIVE ME A MEMORY]
contact book:
availability: mila, bethany, patch, ez, bloom.
MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    Lun 29 Jan - 17:04

j'viens de lire ta fiche, et personnellement c'est un oui pour moi.
come to me baby.

_________________
(she carries the ashes of angels in her mouth. she tries to speak but hell comes rushing out.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloom Speck
avatar
butterflies : 73
since here : 28/01/2018

[GIVE ME A MEMORY]
contact book:
availability: 1/3
MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    Lun 29 Jan - 17:07

yasssss, j'arrive.

_________________

“'Cause I'm a beautiful wreck A colorful mess, but I'm funny Oh, I'm a heartbreak vet With a stone-cold neck, yeah, I'm charming

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patch Johnson
avatar
butterflies : 22
since here : 28/01/2018

MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    Lun 29 Jan - 20:06

let's do this babies
jvous propose le trouple le plus sexy de la terre
oui oui oui pour moi !

_________________
"love is a battlefield"
In a perfect world, you could fuck people without giving them a piece of your heart. And every glittering kiss and every touch of flesh is another shard of heart you’ll never see again. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jamie Rizzo
avatar
butterflies : 530
since here : 07/02/2017

[GIVE ME A MEMORY]
contact book:
availability: (4/5) ▪ alba, alec, oliver - riley.
MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    Lun 29 Jan - 20:08

Si c'est bon pour Patch et Laya, c'est bon pour moi.
Hâte de vous lire.
Je valide, bon jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onetravelsfar.forumactif.com
Bloom Speck
avatar
butterflies : 73
since here : 28/01/2018

[GIVE ME A MEMORY]
contact book:
availability: 1/3
MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    Lun 29 Jan - 20:23

yaaasss ! on est beaux.
marcie.

_________________

“'Cause I'm a beautiful wreck A colorful mess, but I'm funny Oh, I'm a heartbreak vet With a stone-cold neck, yeah, I'm charming

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: there is no life without him, the man is gone.    

Revenir en haut Aller en bas
 

there is no life without him, the man is gone.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ÉCLOSION DE FLEURS..LIFE OF FLOWERS SUBLÎME
» Plus Belle la Life
» Convention Swiss Life
» What a Beautiful Life
» Filmer un Draw my Life

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: SUMMER TIME :: fairy tales and firesides :: happily ever after-